Rechercher
  • GPA Consultant

Où faire une FIV à l'étranger ? Quelles sont les meilleures destinations pour la PMA ?

Mis à jour : 12 mai 2019

En France, la PMA n'est pas accessible à tout le monde, ce qui amène de nombreux couples et femmes célibataires à faire appel à une clinique en Europe pour réaliser une FIV ou recourir un don de gamètes. Plusieurs destinations bénéficient de cliniques de PMA de qualité : Espagne, Belgique, République Tchèque, Ukraine, Grèce, Danemark...


En France la PMA est régie par un cadre bien défini, notamment au niveau de l'âge de la mère, des délais, du don d'ovocytes et du statut marital des patients. La France ne permet l'accès à procréation médicalement assistée (que ce soit pour une FIV ou une insémination artificielle) qu'aux couples (mariés, pacsés ou en concubinage) démontrant une stérilité ou infertilité (par exemple : endométriose, maladie génétique, absence d'utérus, hydrosalpinx...) en âge de procréer. Les traitements d'AMP sont pris en charge par la sécurité sociale jusqu'à 43 ans pour les femmes avec un maximum de quatre FIV (soit quatre ponctions suivies chacune d'un transfert). Une preuve de concubinage doit être fournie à l'administration. Le don d'ovocyte y est légal, mais de façon anonyme et les listes d'attente sont très longues (plus de 2 ans) en raison d'une pénurie de dons sur le territoire français. Pour les couples porteurs d'une maladie génétique, le diagnostic préimplantatoire (DPI) sur les embryons est possible en France pour certaines maladies génétiques très graves. Un nombre restreint d’hôpitaux et de centres de PMA sont par habilités à réaliser ce type d'examens.


D'autres pays, dont la législation est plus flexible en matière de PMA, attirent donc de nombreux futurs parents, notamment :

- les femmes célibataires

- les couples et femmes de plus de 43 ans

- les couples ayant besoin d'un don d'ovocytes avec un délai réduit (certains pays sont très rapides à ce sujet, notamment l'Ukraine ou l"Espagne) et désirant ôter partiellement l'anonymat (choix de la donneuse sur photo)

- les couples nécessitant le recours à un double don (ovocytes et sperme), cette pratique est par exemple très répandue en Espagne mais interdite en France

- les couples porteurs d'une maladie génétique nécessitant le recours au DPI avec un délai plus court


Une fois la FIV effectuée à l 'étranger, le suivi de grossesse peut se faire en France par votre gynécologue-obstétricien. Il faut bien se renseigner avant de choisir votre clinique de fertilité en Europe ou aux USA, car la concurrence est grande et les services médicaux parfois peu homogènes d'un établissement à l'autre. Trois points doivent attirer votre attention pour sélectionner un centre de PMA : un cadre légal clair (vérifier que la PMA est bien légale dans le pays préféré), des services médicaux de qualité, des tarifs transparents. Les médecins exerçant dans des centres de procréation médicalement assistée en France ne sont pas autorisés à recommander aux patients des cliniques à l'étranger, c'est contraire à la déontologie. C'est pourquoi, léquipe GPA Consultant dispose d'un pôle PMA visant à accompagner les patients dans leurs recherches d'un centre de fertilité adapté à leurs besoins et de qualité. N'hésitez pas à nous écrire à contact@gpa-consultant.com

18 vues

Posts récents

Voir tout