Rechercher
  • GPA Consultant

Qu'est-ce que la GPA altruiste ? Où est-elle pratiquée ?

Dans certains pays, la gestation pour autrui (encore appelée maternité de substitution) est légale mais uniquement si celle-ci n'a pas de visée commerciale. Elle doit ainsi relever d'une démarche purement altruiste de la part de la mère porteuse, qui ne peut percevoir un revenu lié au service. C'est le cas au Canada, au Royaume-Uni, en Australie...


La gestatrice ne peut percevoir une rémunération à proprement parler, mais elle peut être indemnisée pour les frais liés à la grossesse, à savoir :

- médicaments et traitements relatifs à la FIV et à la grossesse (progestérone, vitamines, acide folique...) ;

- vêtements de grossesse;

- examens médicaux pendant la FIV et la grossesse;

- déplacements et hébergement si besoin pour les consultations médicales et l'accouchement;

- nourriture (régime spécifique);

- compensation pour les jours non travaillés.

La mère porteuse doit prouver au moyen de justificatifs que les frais à rembourser sont bien liés à la grossesse. Toute compensation strictement économique est interdite. Certains pays ont fixé une indemnisation maximale concernant ces frais de grossesse : 22 000 dollars au Canada.


Dans d'autres pays, la GPA commerciale n'est pas considéré comme un délit et est bien légale. Elle est encadrée par un contrat de services entre les parents d'intention, la clinique et la gestatrice. La maternité de substitution à visée commerciale est autorisée en Ukraine et en Russie. Les parties prenantes considèrent qu'il s'agit service donnant droit à rémunération '(bien cadrée) de la même façon qu'une nounou perçoit par exemple un revenu en échange de la garde d'enfants.

11 vues

Posts récents

Voir tout